L’histoire du faire part en 5 minutes

Le faire part est une carte par laquelle, on porte à quelqu’un une nouvelle importante : il peut s’agir d’un décès, d’une naissance, d’un mariage, etc.

Ce document doit comporter certains éléments importants à savoir : la dénomination de l’expéditeur, l’événement concerné et les détails importants sur l’événement.

Mais d’où est parti le faire part ? Si vous vous posez cette question, cet article vous apportera des informations intéressantes.

faire-part-mariageD’où est partie l’idée du faire part ?

L’origine du faire-part remonte à des temps anciens. Autrefois, on parlait de lettre de décès. Ce document destiné à annoncer le décès d’un proche devait être porté vers quelqu’un qui devait en être informé.

Ces lettres étaient de forme physique rectangulaire et on y trouvait aussi souvent des vignettes.

Cette lettre comporte la formule : “Vous êtes priés d’assister…”. La décoration employée pour ce type de lettre était assez lugubre.

Le champ lexical étant la mort, il pouvait s’agir d’ossements, de sabliers, de larmes blanches…

C’est au début du XIXe siècle que ces lettres seront réalisées dans un format plus grand (format d’in-plano). Avec Louis-Philipe, le format de cette lettre se fixera : on n’y retrouvera plus d’ornements et la lettre a désormais une bordure.

De façon générale le faire part était envoyé aux personnes qui n’avaient pas reçu d’invitation à temps pour l’événement sur lequel il porte, notamment dans les cas de mariage ou de décès.

Dans le cas des naissances, il était destiné à tous.

Quelques précisions sur le faire part de décès

Autrefois, la lettre de deuil était utilisée pour informer du décès d’une personne. Ensuite, il peut être envoyé aux amis et proches un faire part de décès ou une lettre d’invitation.

La lettre d’invitation : ce document est destiné à toutes les personnes susceptibles de prendre part aux obsèques du disparu. Il s’agit habituellement d’une lettre double.

Le faire part de décès : ce document est envoyé aux personnes qui n’ont pas été invitées à prendre part aux obsèques.

Il est donc envoyé après que les cérémonies aient eu lieu. Ce document est plus explicatif que la lettre d’invitation.

Le faire part de décès présente notamment les circonstances du décès et bien plus.

Le faire part aujourd’hui : usages actuels

La conception du faire part a changé avec le temps. Avant de préciser l’utilisation faite des faire part de nos jours, il est important de rappeler un élément qui a disparu des traditions anciennes.

En effet, autrefois, la politesse exigeait que toute personne destinataire d’un faire part puisse y répondre dans les délais les plus brefs.

Il s’agira soit d’une carte de visite, soit d’une lettre de félicitation, soit d’une lettre de condoléances. Cet usage a disparu.

De plus en plus, le faire part est employé pour informer les gens d’un événement et éventuellement pour les inviter à participer à un événement.

Ces faire part sont de plus en plus utilisés pour tout type d’événement. Il peut s’agir de naissance, de mariage, de décès, d’anniversaire…

Tout ce qui peut être annoncé et nécessiter au besoin une invitation.